Identifiant Mot de passe Inscription | Mot de passe oublié
Photographies sur smartphone : aide au diagnostic ? au suivi ? Risques médico-légaux

Photographies sur smartphone : aide au diagnostic ? au suivi ? Risques médico-légaux

Les smartphones facilitent la réalisation et la transmission de photos. Les médecins, mais également les patients, ont intégré ce nouvel outil en dermatologie. Ces photos sont une nouvelle source d’information pour le médecin. Ce type ...

Quel traitement pour le rhinophyma ?

Quel traitement pour le rhinophyma ?

Affection de l’homme, le rhinophyma est une déformation nasale progressive caractérisée par un épaississement du derme, des orifices folliculaires béants et une augmentation du volume des glandes sébacées qui semblent enserrées par une fibrose.
Survenant de novo ou stade ultime de la rosacée, son traitement est chirurgical. Appelé décortication, il consiste à retirer de façon harmonieuse les tissus hypertrophiés et à laisser cicatriser par cicatrisation dirigée. Pour ce faire, les instruments les plus utilisés restent la lame froide et le laser CO2.
La radiofréquence donne des résultats très satisfaisants.

Lire la suiteCommentaire { 0 }
Paris Breast Rendez-Vous 2016

Paris Breast Rendez-Vous 2016

Après le succès rencontré lors de la première édition l’année dernière, le second Paris Breast Rendez-Vous s’est tenu du 19 au 21 mai dans les Salons de l’Aveyron. Congrès international, consacré à la chirurgie du sein – organisé par l’équipe de Chirurgie plastique de Gustave-Roussy – Paris Breast Rendez-Vous a réuni cette année un Faculty de plus de 40 prestigieux orateurs, dont la moitié internationaux, venus partager leur expertise en chirurgie mammaire avec les 515 participants de plus de 30 pays différents.

Lire la suiteCommentaire { 0 }
Données d’une série rennaise dans le traitement du dermatofibrosarcome par la technique de Slow Mohs

Données d’une série rennaise dans le traitement du dermatofibrosarcome par la technique de Slow Mohs

Le dermatofibrosarcome (DFS) est un sarcome de malignité intermédiaire, à forte agressivité locale et avec un potentiel métastatique faible mais réel. Pour obtenir un taux de contrôle tumoral local supérieur à 90 %, une prise de marge périlésionnelle allant jusqu’à 5 cm est préconisée.
Depuis plus de 30 ans, des équipes cherchent à réduire ces marges. La technique la plus fréquemment utilisée dans la littérature est la technique de Mohs. Elle a prouvé son efficacité et sa fiabilité en permettant des taux de contrôle local identiques, voire supérieurs, aux études historiques avec marges d’exérèse larges.
Dans cette étude, nous avons rapporté l’expérience rennaise visant cette même recherche de réduction de marges grâce au développement, depuis 2011, de la chirurgie micrographique. La technique d’analyse histologique employée est dérivée de la technique de Mohs et appelée Slow Mohs.
Nos résultats rejoignent ceux de la littérature et confirment la supériorité de la chirurgie micrographique en termes de sécurité carcinologique et de qualité de reconstruction par rapport à l’exérèse large. La technique de Slow Mohs nous apparaît comme la technique de référence pour la prise en charge des DFS en France.

Lire la suiteCommentaire { 0 }
La seconde peau : une innovation technologique exceptionnelle avec la perspective d’applications cosmétiques et thérapeutiques

La seconde peau : une innovation technologique exceptionnelle avec la perspective d’applications cosmétiques et thérapeutiques

L’article de l’équipe du MIT (Massachusetts Institute of Technology) de Boston, en ligne depuis le 9 mai, a fait cette semaine le buzz dans les médias, toujours à l’affût d’innovations sensationnelles. [...]

Lire la suiteCommentaire { 0 }
Ptôse du visage : analyse critique des solutions proposées

Ptôse du visage : analyse critique des solutions proposées

La plupart des solutions thérapeutiques sont exposées et critiquées quant à leur intérêt pour traiter la ptôse des tissus du visage. Les techniques de comblement avec les acides hyaluroniques ou les inducteurs tissulaires permettent une amélioration des ptôses légères à modérées en créant un “effet lifting” ou en reconstituant l’ovale. Cependant, les quantités injectées deviennent importantes lorsque la ptôse est plus prononcée avec un risque de déformation et d’élargissement du bas du visage.
L’utilisation de la toxine a surtout un rôle préventif en inhibant temporairement le fonctionnement des muscles qui aggravent la ptôse. La durée de la correction par les fils tenseurs reste à préciser. Les techniques de lifting chirurgical, souvent associées à un comblement par acide hyaluronique ou par lipofilling, sont les seules à pouvoir améliorer les ptôses sévères, mais avec une durée d’immobilisation sociale et des suites opératoires redoutées par les patients. Il faut malgré tout savoir les encourager pour éviter les résultats inesthétiques dus à l’injection de trop grandes quantités de produit de comblement.

Lire la suiteCommentaire { 0 }
Volumétrie du tiers moyen du visage avec l’acide hyaluronique Du “plus” en restant soft

Volumétrie du tiers moyen du visage avec l’acide hyaluronique Du “plus” en restant soft

Ces dernières années, la conceptualisation volumétrique de la face a orienté de façon considérable la prise en charge esthétique du vieillissement facial. Le développement récent d’acides hyaluroniques (AH) volumateurs permet de répondre à cette demande, avec une approche beaucoup plus globale et harmonieuse qu’en se limitant à la correction des rides seules. Le tiers moyen de la face, situé entre le regard et le sourire, est la zone la plus mobile et la plus expressive du visage. Avec le temps, il subit des modifications anatomiques et fonctionnelles précoces, responsables de l’apparition progressive d’expressions faciales négatives. L’harmonisation des volumes du tiers moyen de la face permet de modifier ces expressions avec un effet naturel et non figé.
Si le propos de cet article est aujourd’hui le tiers moyen de la face, il est évident que le praticien doit prendre en compte les tiers supérieur et inférieur qui sont intrinsèquement liés à l’harmonisation faciale.
Les AH paraissent être un gold standard dans cette prise en charge volumétrique. La connaissance précise de l’anatomie fonctionnelle et des modifications induites par l’âge va permettre un usage pondéré et subtil des AH pour optimiser le résultat selon l’âge du sujet en évitant les excès. Plus que les volumes eux-mêmes, l’enjeu de la correction esthétique est l’harmonie de ces volumes, à la fois statique et dynamique.

Lire la suiteCommentaire { 0 }
L’esthétique de la génération Millenium

L’esthétique de la génération Millenium

Pourquoi s’intéresser à la génération Millenium ? Depuis quelques temps, on assiste à une recrudescence importante de la demande esthétique chez des patients de plus en plus jeunes.
Cette nouvelle génération consulte très tôt pour la correction d’imperfections cutanées, pour une optimisation esthétique de défauts morphologiques, mais aussi pour une véritable stratégie anti-âge. Cela permet d’avoir une vraie réflexion sur les possibilités thérapeutiques et préventives en fonction de l’âge.
Cette génération “connectée” est importante à considérer de par son nombre, mais aussi parce qu’elle représente notre future patientèle et que nous devons nous adapter.

Lire la suiteCommentaire { 0 }
Mélasma : une nouvelle voie thérapeutique vasculaire ?

Mélasma : une nouvelle voie thérapeutique vasculaire ?

Le mélasma est sans doute la lésion pigmentaire pour laquelle nous rencontrons la plus forte demande de correction. Considérée encore aujourd’hui comme une pathologie difficilement contrôlable, une multitude de propositions de traitement égrènent depuis longtemps les revues scientifiques sans que se dégage pour autant une solution conduisant [...]

Lire la suiteCommentaire { 0 }
Quoi de neuf en onco-dermatologie ?

Quoi de neuf en onco-dermatologie ?

Depuis 5 ans, un grand enthousiasme est né au sein de la communauté onco-dermatologique, proportionnel au nombre de publications parues sur le mélanome, et renforcé par la place croissante occupée par l’immunothérapie dans les congrès majeurs d’oncologie. Ainsi, 7 agents ont obtenu une AMM dans le mélanome métastatique depuis 2011…

Lire la suiteCommentaire { 0 }
Tests génétiques et cancer : qui, quand, comment ?

Tests génétiques et cancer : qui, quand, comment ?

La place des tests génétiques s’accroît d’année en année dans tous les domaines. Beaucoup de ces analyses ont quitté le monde de la recherche pour intégrer la pratique courante. La cancérologie, notamment gynécologique, en est un exemple frappant.
Les deux prédispositions principales, contribuant à l’augmentation des risques de cancer gynécolo-gique, sont les mutations de BRCA1 ou BRCA2 (qui augmentent le risque de cancer du sein et de l’ovaire) et le syndrome de Lynch, associant principalement un risque de cancer de l’endomètre, de l’ovaire et du côlon. Dans de plus rares cas, d’autres gènes peuvent être impliqués (TP53…).
Il est important de bien identifier les patientes concernées, dans la mesure où la mise en évidence d’une prédisposition a des conséquences majeures sur la prise en charge familiale, mais désormais également sur certains traitements.

Lire la suiteCommentaire { 0 }
Mutilations sexuelles : qui fait quoi ?

Mutilations sexuelles : qui fait quoi ?

Les mutilations sexuelles féminines, ou excision, restent une tradition dans certaines ethnies, pas seulement africaines. De nombreux textes de loi ont été rédigés pour faire disparaître ces pratiques, à l’étranger comme en France. Ainsi, tout professionnel de santé amené à prendre en charge des femmes excisées, ou des fillettes susceptibles de l’être, doit être informé des moyens de signale-ment, de protection, de prévention et de prise en charge spécialisée.

Lire la suiteCommentaire { 0 }
Quoi de neuf en laser ?

Quoi de neuf en laser ?

Cette année 2015 a réellement été riche en nouveautés dans le domaine dermatologique, qu’il s’agisse de pathologies a priori de niches (en fait souvent très sous-estimées en termes d’incidence) comme l’hyperhidrose axillaire – qui pourra dorénavant bénéficier d’un traitement durable, voire définitif, par micro-ondes courtes…

Lire la suiteCommentaire { 0 }
Page 1 sur 131234510Dernière page »